infos professionnelles

22/09/2016

Suite à la mise en garde ANSM


Chers membres de la SFEDP,

L’ANSM a fait paraître avant hier une mise en garde concernant la coprescription d'hormone de croissance avec les analogues du GnRH ou des inhibiteurs d'aromatase. Cette mise en garde insiste tout particulièrement sur les effets indésirables à craindre par l'utilisation des inhibiteurs d'aromatase. Cette mise en garde fait suite à une constatation d’augmentation de prescriptions à partir des bases de données SNIIRAM l’an dernier et sur laquelle l’ANSM avait interrogé entre autres, la SFEDP en Juin 2015.

Au décours de cette réunion, nous avons constitué un groupe d’experts au sein de la SFEDP pour une analyse actualisée des études pédiatriques concernant les inhibiteurs d'aromatase (associés ou non avec d'autres thérapeutiques). Ce groupe est en train de finaliser une synthèse des différentes indications possibles, des effets thérapeutiques observés et des effets indésirables décrits. Ce travail devrait être, pour l'essentiel, abouti pour la fin de l'année 2016.

L’ANSM nous a informé il y a 15 jours de la diffusion de cette mise en garde. A partir du travail réalisé par le groupe d’experts, j’ai alerté l’ANSM du caractère non actualisé de la littérature citée (les références sont toutes antérieures à 2010) et sur des erreurs de formulation telles que "Les inhibiteurs de l'aromatase ne sont pas indiqués pour la population pédiatrique" sans modérer pour certaines situations endocriniennes rares. L’absence d’AMM ne signifie pas absence d’indications notamment pour la testotoxicose.

La lettre a été publiée sans modifications et reste donc marquée par l’âge des références.

Le groupe d’expert poursuit son travail d’analyse critique de la littérature pour un état des lieux et des recommandations d’utilisation des inhibiteurs d’aromatase en pédiatrie.

Nous vous transmettrons la synthèse de cette analyse dans les mois à venir mais nous déplorons la parution de cette mise en garde dans de telles conditions.

En vous remerciant de votre confiance,

Bien cordialement

Rachel Reynaud
Présidente de la Société Francaise d'Endocrinologie et Diabétologie Pédiatrique



page 1


un sité réalisé par l'agence e-business exosys

identifiant :    mot de passe :